Belle bête (La)

Éditeur BOREAL
Collection : Boréal compact
Paru le
Papier ISBN: 9782890524095
Disponibilité en librairie :
Quantité

Dans une grande ferme d'une région rurale du Québec, à une époque que l'on devine frileusement drapée dans La Grande Noirceur, vivent les membres d'une bien étrange famille. Le père est mort depuis longtemps. La mère, Louise, riche propriétaire, est une coquette qui aspire au luxe et à la beauté. Sa fille aînée, Marie-Isabelle, une laideronne au corps maigre et à l'intelligence farouche, ne lui inspire que honte et mépris. Dieu merci, il y a Patrice, La Belle Bête, son cadet, sa joie et sa fierté. Patrice qui a hérité d'une beauté à faire tourner les têtes, mais aussi d'une sottise que celle qui l'a mis au monde refuse obstinément de voir. Tandis que Patrice vit chaudement protégé par l'amour aveugle de sa mère, Marie-Isabelle, privée de chaleur, est rongée par une mortelle jalousie. "Il était rayonnant même maigre, elle était usée, même jeune. (.) Soudain elle l'étudiait de son oil foncé, elle avait l'air de le prendre entre son regard et sa bouche, de vouloir encore parmi ses griffes une proie qui ne pressentait jamais la souffrance." Et c'est tout le drame de l'injustice humaine, de la haine et de la méchanceté que peuvent générer l'absence d'amour, qui se joue dans ce conte cruel et noir, âpre, dur comme un caillou. Dans ce conte revu et corrigé, la Belle et la Bête se fondent en une seule et même créature déchirée.

On a peine à imaginer que ces lignes écrites d'une main sûre, à la pointe acérée d'une intelligence mordante, que cette histoire à peine teintée de naïveté, ait été écrite, à la fin des années 50, de la main d'une jeune inconnue de 20 ans. Or, pour Marie-Claire Blais, c'est ici que tout a commencé. Ce premier roman publié en 1959, traduit en anglais, publié à Paris, précédait de peu Une saison dans la vie d'Emmanuel, pour lequel la jeune auteure remporterait le prix Médicis, premier d'une longue série de distinctions. On trouve, dans La Belle Bête, le germe d'une ouvre qui rend compte des injustices, porteuse d'une profonde révolte contre la haine et la souffrance, et forte d'une admirable poésie.

Les libraires vous invitent à consulter

Marie-Claire Blais, récipiendaire du prix Molson 2016

Par publié le

Chaque année, deux Prix Molson du Conseil des arts du Canada sont attribués à des personnes qui se sont distinguées soit dans le domaine des arts, soit dans celui des sciences sociales et des sciences humaines. Avec leur bourse de 50 000$, ces prix visent à encourager les contributions à l’égard du patrimoine culturel et intellectuel du Canada. Cette année, l’écrivaine Marie-Claire Blais reçoit les lauriers, ainsi que John McGarry, titulaire de la Chaire de recherche du Canada au département des

La belle bête triomphe

Par publié le

La lutte fut épique, mais c’est Marie-Claire Blais qui a eu le dessus lors du 11e Combat des livres tenu sur le plateau de l’émission Plus on est de fous, plus on lit!, animé par Marie-Louise Arsenault sur les ondes de Radio-Canada. Le roman La belle bête, défendu par le musicien Paul Cargnello, a devancé Adieu, Betty Crocker de François Gravel (choix de la comédienne Pauline Martin), Ru de Kim Thúy (choix du docteur Jean-François Chicoine) et L’équilibre du monde de Rohinton Mistry (choix de la

Le combat des livres 2014 : les finalistes!

Par publié le

Encore une fois, et ce pour la onzième année consécutive, le Combat des livres enflammera les ondes radio de l’émission Plus on est de fous, plus on lit ! animée par Marie-Louise Arsenault. Du 31 mars au 3 avril, quatre attaquants-défenseurs useront de tous les stratagèmes pour faire élire le livre qu’ils auront choisi comme étant la meilleure oeuvre canadienne. Voici ceux et celles qui se livreront une chaude lutte au terme de laquelle ressortira un seul gagnant. (Les résumés sont ceux des édi

Autre honneur pour Marie-Claire Blais

Par publié le

L’Université de Montréal remettra demain un doctorat honorifique à l’écrivaine Marie-Claire Blais lors de la cérémonie de collation des grades de la Faculté des arts et des sciences. L’œuvre de Marie-Claire Blais est étudiée à l’Université de Montréal « de manière continue, que ce soit dans les cours, dans les séminaires ou parmi les nombreux mémoires et thèses qui lui ont été consacrés ». Elle a déjà reçu un honneur semblable; en 2009, la Faculté des lettres de l’Université Laval lui avait re

Vous aimerez peut-être...

X

Navigation principale

Type de livres