Douce détresse

Paru le
Papier ISBN: 9782923896410
Pas en inventaire. Sur commande : Délai de 5 à 14 jours

Une jeune femme apporte un test de grossesse à un mariage, une patiente en phase terminale reçoit un étrange diagnostic, un ancien chanteur pop se fait concierge d’un immeuble à logements, une célébration citoyenne tourne au cauchemar. Qu’elles soient caustiques ou tendres, hilarantes ou effrayantes, les histoires de Douce détresse s’intéressent autant aux fragilités et aux perversions qu’à la résilience infinie des hommes et des femmes. La panoplie de personnages réunis ici par Anna Leventhal inclut quelques délinquants sympathiques, une collectionneuse de mégots de cigarettes, un chevreuil sur le Mont-Royal et un vieux rat mourant quelque part dans le Mile-End. Ensemble, ils habitent un Montréal fantasmé, à la fois familier et incroyable, toujours divisé par la langue, certes, mais sans cesse réunifié par la magie de l’art. Un Montréal magistralement mis en scène, que le lecteur parcourra d’un bout à l’autre, le sourire en coin.

Les libraires craquent

  • Les libraires conseillent! (mars) par la librairie Les libraires

    « Douce détresse est empreint d’une douce mélancolie, d'une nostalgie vaporeuse, confortable, dans laquelle le lecteur s’immisce comme autant de vignettes sur la vie. Des personnages singuliers, tout en retenue, peuplent les nouvelles de Leventhal dans lesquelles elle s’amuse à les relier çà et là au bonheur du lecteur. Proposée dans une traduction maîtrisée par l’auteur Daniel Grenier, respectant la singularité de la prose d’Anna Leventhal, cette superbe lecture qui nous est offerte, contient des écrits typiquement montréalais, explorant l’urbanité sous toutes ses formes. »
    Jérémy Laniel, librairie Carcajou (Rosemère)

  • Une suggestion d'Anne-Marie Genest par la librairie Pantoute

    Douce détresse c’est avant tout la découverte d’une voix épatante et singulière de la littérature canadienne-anglaise, celle d’Anna Leventhal. Dans ce roman, l’auteure nous situe, la plupart du temps, à Montréal, auprès de jeunes adultes qui semblent tous souffrir d’une petite dépression du réel. Bien ancrés dans une vie qu’ils semblent accepter par dépit plutôt que par choix, ses personnages forment un groupe bigarré, mais surtout, un canevas de prédilection pour que l’auteure trace ses observations lucides, mordantes et teintées d’humour sur la modernité et son inévitable absurdité. Il faut aussi souligner la traduction remarquable de Daniel Grenier qui, en utilisant un français résolument québécois, conserve toute la palette du langage coloré de Leventhal et les caractères uniques de ses personnages.

Vous aimerez peut-être...

X

Navigation principale

Type de livres