Ecrire pour sauver une vie : le dossier Louis Till

Éditeur GALLIMARD
Collection : Du monde entier
Paru le
Papier ISBN: 9782072704604
Numérique - Epub Protection: Adobe DRM ISBN: 9782072704611
Offrir en cadeau numérique
Numérique - Pdf Protection: Adobe DRM ISBN: 9782072704628
Offrir en cadeau numérique
Disponibilité en librairie :
Quantité

À l’âge de quatorze ans, John Edgar Wideman découvre dans la presse américaine une photo du visage mutilé d’Emmett Till. Tout comme Wideman, ce dernier est âgé de quatorze ans, et tout comme Wideman, c’est un Noir américain. Cette image ne cessera de le hanter. En 1955, Emmett Till prend le train à Chicago pour rendre visite à sa famille dans le Mississippi. Accusé d’avoir sifflé une femme blanche, l’adolescent noir est kidnappé et assassiné. Ses meurtriers, blancs, seront acquittés. Resurgit en effet durant leur procès le fantôme du père d’Emmett, Louis Till, enrôlé dans l’armée américaine à la fin de la Seconde Guerre mondiale et jugé puis exécuté pour viol en 1945. Tel père tel fils, considère le jury, aussi blanc que les accusés. Habité par ce fait divers qui a marqué l’Amérique, l'auteur décide d’enquêter sur les circonstances douteuses de cette exécution. Il en fait ressortir les zones d’ombre et tente de combler le silence de Louis Till. Faits historiques, éléments autobiographiques et fictifs s’entrelacent pour former un récit aussi personnel qu'actuel, auscultant une société américaine rongée par l’injustice et la violence.

Les libraires vous invitent à consulter

Le prix Femina est remis à Philippe Jaenada

Par publié le

Le verdict est tombé aujourd’hui, le jury exclusivement féminin du prix Femina à choisi de remettre son prix à Philippe Jaenada pour son roman La serpe (Julliard). Il l’a remporté à six voix contre quatre pour Véronique Olmi (Bakhita). La serpe raconte l’histoire de l’écrivain Henri Girard, qui est accusé en 1941 du meurtre de son père, sa tante et de leur bonne, tués à coup de serpe. Il sera finalement acquitté et partira en Amérique du Sud, dépensant tout l’héritage familial. Quelques années p

La première liste du Femina

Par publié le

Le jury du Femina a rendu le 14 septembre sa première sélection de quinze romans français et de treize romans étrangers. À souligner, la présence de la Canadienne Margaret Atwood avec son roman C’est le cœur qui lâche en dernier (Robert Laffont). Un certain M. Piekielny (Gallimard) de François-Henri Désérable se trouve dans toutes les listes dévoilées jusqu’à maintenant, soit le Goncourt, le Médicis et le Renaudot. Les prochaines sélections du Femina seront connues les 4 et 17 octobre, tandis q

Vous aimerez peut-être...

X

Navigation principale

Type de livres