Fiancée américaine (La)

Paru le
Papier ISBN: 9782923896151
Disponibilité en librairie :
Quantité

Un gâteau renversé à l'ananas peut-il changer le cours de l'histoire? Louis dit « le Cheval » Lamontagne est né en pleine messe de minuit alors que sa mère était figurante dans la crèche vivante. Son père, le plus bel homme de Rivière-du-Loup était follement amoureux de sa nouvelle femme Madeleine dite « l'Américaine » cuisinière hors pair dont le livre de recettes transformera la vie de toutes les femmes dans la famille sur 4 générations. Leur fils se trouvera mal marié mais les yeux sarcelle de sa mère continueront à se répandre dans la région tout comme en Europe où il est déployé et dans l'État de New York où il gagnera sa vie comme homme fort dans les foires. Dans ce village pentu encore sous l'emprise du curé qui annonce la fin du monde aux enfants pour le 10 novembre les racontars abondent. Eric Dupont nous offre un magnifique roman où les histoires d'un siècle de Madeleine s'entrelacent comme pour former une pelote de laine. L'expression «histoire d'amour » ne rend pas justice aux méandres de ce récit émaillé de rebondissements. Eric Dupont est né à Amqui (Gaspésie) en 1970. Il est l'auteur de Voleurs de sucre (2004, Prix Senghor de la francophonie), La logeuse (Lauréat du Combat des livres 2006) et Bestiaire (un des cinq meilleurs romans de l'année 2008 selon le journal La Presse). Il enseigne à l'Université McGill.

Les libraires craquent

  • L'un des meilleurs livres de l'automne par la librairie Les libraires

    Voleurs de sucre annonçait un talent brut, puissant. La logeuse et Bestiaire auront prouvé le haut calibre de ce Gaspésien, naturalisé Montréalais. Après cinq ans d’attente, l’auteur revient avec un pavé de 700 pages, un autre plongeon dans un univers foisonnant, audacieux, rebelle. Sur les berges du fleuve, à Rivière-du-Loup, Louis Lamontagne – alias « Cheval Lamontagne » – raconte son histoire. Il aborde le coup de foudre entre son père et sa mère, Madeleine, l’Américaine à la chevelure rousse et aux yeux sarcelle. Puis, sa naissance en pleine messe de minuit. Ou encore ses détours en Europe ou aux États-Unis. Les rebondissements sont nombreux. Selon certaines commères du village, ce serait l’un des meilleurs livres de l’automne. Rien de moins.

  • Nos meilleurs vendeurs en 2013 - Catégorie Romans québécois par la librairie Monet

    1e position au palmarès des meilleurs vendeurs 2013 - Catégorie Romans québécois


  • Commenté dans la revue Les libraires par Marie Hélène Vaugeois, librairie Vaugeois

    D’une Madeleine Lamontagne (Amé ri caine et excellente cuisinière) à une autre (digne héritière du livre de recettes de son aïeule grâce auquel elle se hissera au sommet des restaurants à déjeuner), en passant par Magdalena Berg (une Allemande racontant sa vie durant la Seconde Guerre mondiale), nous rencontrons tout au long de ce roman des personnages plus grands que nature c omme Louis « Cheval » Lamontagne, homme fort recyclé dans les pompes funèbres. Le tout commence à Rivière-du-Loup puis se déplace à Montréal, New York, Berlin et Rome, dans une épopée qui couvre le XXe siècle, son ouverture sur le monde et ses deux guerres mondiales. Une immense fresque qui se lit comme on se fait raconter une histoire : les yeux grands ouverts, complètement subjugués.

Les libraires vous invitent à consulter

Éric Dupont: Tout donner

Par publié le

Il s’agit de 558 pages écrites en minuscules caractères. Qu’à cela ne tienne, La fiancée américaine, quatrième opus d’Éric Dupont, captive et ensorcelle. Un soupçon de magie émane de ce roman qui a rendu dingo son créateur. Encore essoufflé et profondément habité par son texte, l’auteur émerge finalement, au sortir de sept années de recherche exhaustive. 

Le 12 août, j’ai acheté un livre québécois…

Par publié le

Tout a commencé par un échange entre deux auteurs (Patrice Cazeault et Amélie Dubé). Leur constat : pour dynamiser le marché du livre québécois, il faudrait acheter plus de livres. C’est vrai, si plus de livres étaient vendus, cela serait plus simple. Cela donnerait un peu d’oxygène aux écrivains, éditeurs et libraires qui ne l’ont pas eu facile au cours des derniers mois. Une page Facebook a ainsi été créée. Puis, un à un, les gens ont annoncé leur participation. En cœur, ils claironnaient « L

Pour le 12 août, les libraires conseillent… les 10 derniers lauréats des Prix des libraires du Québec!

Par publié le

Les libraires indépendants sont fiers de supporter l'initiative « Le 12 août, j'achète un livre québécois ». Depuis le 4 août, nous proposons chaque jour une sélection d'ouvrages québécois conseillés par les libraires d'ici. Célébrons les livres de nos créateurs, célébrons les librairies de proximité! Page Facebook de l'événement :https://www.facebook.com/events/259521250915928/?ref=ts&fref=ts Pour notre troisième arrêt, voici les dix derniers lauréats du Prix des libraires du Québec, cet impo

38e Salon du livre de l'Abitibi-Témiscamingue

Par publié le

Sous la présidence d’honneur de l’auteure Fanny Britt, se tiendra du 22 au 25 mai au Complexe sportif d’Amos le Salon du livre de l’Abitibi-Témiscamingue. La 38e édition s’est dotée du thème «Le Salon 100 dessus dessous» pour souligner le centième anniversaire d’Amos, la ville hôtesse de l’événement, et pour illustrer ce qui se passe quand la lecture fait ses effets! Quelque 150 auteurs feront le voyage jusqu’en terre abitibienne et seront de la partie pour recevoir la visite des lecteurs et lec

Le Club des Irrésistibles a remis son prix

Par publié le

Le Club des Irrésistibles est le groupe de lecture des Bibliothèques de Montréal, initié par Madame Marie-Anne Poggi. En décembre dernier, le cercle littéraire recevait le Prix Livres Hebdo des Bibliothèques dans la catégorie Animation. Ce sont plus de 40 000 lecteurs qui se retrouvent sur le site du Club pour échanger suggestions, appréciations et amour fou pour tel livre, tel auteur. Il y a plus de 1500 membres officiels venant du Québec, mais aussi du Canada et de l’Europe. Actif depuis 2007

Salon du livre de Rimouski 2013

Par publié le

Demain débute la 48e édition du Salon du livre de Rimouski (le plus ancien des salons du livre du Québec) où plus de 200 auteurs sont attendus. Pour président d’honneur, le salon s’offre l’auteur et cinéaste Bernard Émond, aussi un grand lecteur. Quatre invités d’honneur seront mis en lumière pour les quatre jours de l’événement, en commençant par Stéphanie Pelletier, auteure de la région et finaliste au Prix du Gouverneur général pour Quand les guêpes se taisent. Vendredi sera le tour de Miche

La résurrection de la fiancée

Par publié le

Les voix des personnages du roman La fiancée américaine se manifesteront devant public par l’entremise de vingt citoyens de la ville de Rivière-du-Loup, berceau de Louis « le Cheval » Lamontagne, digne fils de la fiancée. C’est Éric Dupont, l’auteur de ce roman truculent, qui partira le bal qui se déclinera en quatorze tableaux qui échelonneront la grande histoire de la fiancée et de sa lignée. Cet événement aura lieu le dimanche 22 septembre à 14h en l’église Saint-François-Xavier-de-Rivière-du

Les collégiens suédois préfèrent Mayonnaise

Par publié le

L'Association Internationale des Études Québécoises (AIEQ) a transmis la liste des finalistes du Prix littéraire des collégiens à une trentaine d’étudiants suédois, et c’est ainsi qu’en parallèle s'est décerné le Prix des Collégiens de Suède en Littérature Québécoise. Tandis que les collégiens québécois ont élu pour l’édition 2013 La fiancée américaine d’Éric Dupont, la préférence des collégiens suédois est plutôt allée vers Mayonnaise d’Éric Plamondon (qui l’a remporté in extremis sur Et on pi

Le Québec brille au Prix des cinq continents

Par publié le

La littérature québécoise connaît, ces derniers temps, d’heureux succès hors de nos frontières. Le dévoilement des finalistes au 12e Prix des cinq continents de la Francophonie, qui récompense chaque année un texte de fiction narratif d’expression française, confirme la tendance. Trois Québécois se sont faufilés parmi les dix écrivains sélectionnés. Sans surprise, le lauréat du Prix des libraires 2013, Éric Dupont, s’y retrouve grâce à son impressionnante fresque La fiancée américaine. Wajdi Mo

La 11e édition des Correspondances d'Eastman

Par publié le

Depuis maintenant 11 ans, l’événement estival Les Correspondances d’Eastman, qui se tiendra cette année du 8 au 11 août sous le thème Belles lettres rebelles, célèbre la littérature en mettant à l’avant-plan le genre épistolaire. Cette littérature est en soi fort intéressante puisqu’elle rend compte de deux écritures qui se répondent, chacune ayant son style et sa manière. Dans l’environnement bucolique d’Eastman, petit bourg des Cantons-de-l’Est, rien n’est négligé pour les épris du verbe et d

Vous aimerez peut-être...

  • Les enfants de Mathias

    Denis Monette

    • Format papier: 24,95 $

    • Format epub: 16,99 $

  • Tsunamis

    Michel Jean

    • Format papier: 24,95 $

    • Format epub: 16,99 $

  • La femme qui fuit

    Anaïs Barbeau-Lavalette

    • Format papier: 23,95 $

  • Le plongeur

    Stéphane Larue

    • Format papier: 31,95 $

    • Format epub: 18,99 $

  • Cuore

    Nicola Ciccone

    • Format papier: 22,95 $

    • Format epub: 13,99 $

X

Navigation principale

Type de livres