Titre de transport

Éditeur HELIOTROPE
Collection : Série k
Paru le
Papier ISBN: 9782923975528
Numérique - Epub Protection: filigrane ISBN: 9782923975504
Offrir en cadeau numérique
Numérique - Pdf Protection: filigrane ISBN: 9782923975511
Offrir en cadeau numérique
Pas en inventaire. Sur commande : Délai de 4 à 8 semaines

Le long des lignes jaune, verte, orange, bleue par lesquelles circulent chaque jour sous terre des milliers d’inconnus, les angles sont multiples et les voix changeantes. Titre de transport raconte vingt et une histoires qui se déroulent sur les quais, dans les wagons bleus ou aux abords du métro montréalais. À Berri-UQAM, les chaussures d’un homme sont trempées par le lave-vitre d’un squeegee assis juste à côté de lui. Station Beaudry, un écart de conduite au cabaret Mado brise un couple. À Atwater, une gardienne d’enfants philippine se perd au coeur de l’hiver. On retrouve, au métro Jean-Talon, la Plaza Saint-Hubert des années quatre-vingt-dix et ses salons de coiffure unisexes. Au petit matin, une jeune femme épuisée attend l’ouverture des portes devant la station Mont-Royal. Tantôt drôles, tantôt sombres, tragiques ou simplement étranges, les histoires de Titre de transport sont traversées par une même humanité et dressent le portrait d’une ville en mouvement, à la fois familière et imprévisible.

Les libraires vous invitent à consulter

12 premiers romans pour le 12 août

Par publié le

Chaque année, de nouvelles voix marquent le paysage littéraire d’ici par leur inventivité, leur sensibilité, leur audace. Certains écrivains triomphent dès leur premier ouvrage : pensons ici aux L’avalée des avalés de Réjean Ducharme, Ru de Kim Thuy, Arvida de Samuel Archibald ou Ma vie rouge Kubrick de Simon Roy, récent lauréat du Prix des libraires du Québec. D’autres soulèvent moins de vagues, mais laissent transparaître un talent indéniable. Alors qu’il ne reste que 6 jours avant cet attend

Le regard des autres, l’enfer et le purgatoire

Par publié le

Si l’on en croit Sartre, l’enfer, c’est ce regard des autres, auquel nul ne peut échapper et qui condamne perpétuellement, implacablement. Dans ce cas, faut-il extrapoler et faire du regard que l’on porte sur soi-même l’équivalent du purgatoire? De telles questions existentielles se profilent volontiers à la lecture de Titre de transport d’Alice Michaud-Lapointe et de Notre duplex d’Éléonore Létourneau, deux nouvelles venues sur la scène littéraire d’ici.

Vous aimerez peut-être...

X

Navigation principale

Type de livres